Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rio Overground, un blog photographique d'Alain Le Bacquer

Photojournalist, member of agency Picturetank, nomine Price HSBC 2007, publishing a book Pekin Underground, and a webdocumentary, Bourse Dailymotion 2011

12 Feb

les petits chanteurs de Cantagalo

Publié par Alain Le Bacquer  - Catégories :  #Rio

Leçon de Musique pour les enfants d’une favela de Rio

 

L’association Musique et Citoyenneté Harmonicanto dispense des cours de musique au coeur de la communauté de Cantagalo, une favela située sur les hauteurs près d’Ipanema, un quartier riche de Rio de Janeiro.Cette initiative est né grâce à Cassia Oliveira, une professeur de musique qui s’y est installée, il y a quelques années."Nous utilisons des leçons de musique pour donner une éducation à ces enfants. Nous donnons ces cours de musique aux jeunes de la favela dés l’age de 6 ans. Ces leçons leur permettent d’apprendre le solfège, et leur font découvrir la musique à travers des instruments simples comme la flutte  le tambourin, et autres percussions. Nous avons surtout créé une chorale qui commence à organiser des représentations à l’extérieur de la favela ", explique Cássia Oliveira, 51ans, qui durant 23 ans a travaillé pour la Banque du Brésil.Le premier contact avec l’univers de cette favela, Cassia l’a eu alors qu’elle travaillait comme professeur de musique dans une école située au bas de la colline."J’ai découvert la réalité de ses élèves qui vivaient dans la favela juste a coté ; a travers eux j’ai découvert un autre univers , riche en aventure humaine , mais empreint de violence.J 'ai perçu que ce quartier serait  le lieu idéal pour réaliser mon rêve. J'y ai tout d’abord trouvé des enfants avec une basse estime d’eux-mêmes , démotivés et introvertis, mais tous intéressés par la musique", dit Oliveira. En 2005, l'institution d'enseignement qui organisait les cours a décidé d'enlever le Parrainage. Après cela, elle a décidé de créer l’association de Musique et Citoyenneté Harmonicanto. "Nous avons beaucoup de difficulté pour maintenir l’association. Nous vivons de donations, de tombolas, des ventes réalisées sur le marché et des présentations du groupe Harmonicanto ", explique Cassia Oliveira. La maison où elle habite est devenu un peu le lieu de passage et de refuge de ces enfants après la classe. On y trouve une salle de musique, une salle de jeux et une bibliothèque. Tout cela a été réalisé par la seule volonté de cette femme qui a récupéré à droite et à gauche, des instruments, des livres et même des jouets pour donner à ces enfants défavorisés un peu de rêve.« L'évolution émotionnelle, comportementale, scolaire et musicale des enfants est surprenante. " s’exclame la professeur de musique avec un large sourire. Elle fait désormais partie intégrale de cette communauté et beaucoup de mamans de la favela viennent lui rendre visite. Aujourd’hui la seule arme que ces enfants utilisent  ce sont leurs instruments musicaux ", affirme t-elle avec fierté.

 

 Photos/Alain Le BACQUER/PICTURETANK ( tous droits réservés)

 

Pour plus informations sur l’association: harmonicanto@yahoo.com.br.

Commenter cet article

À propos

Photojournalist, member of agency Picturetank, nomine Price HSBC 2007, publishing a book Pekin Underground, and a webdocumentary, Bourse Dailymotion 2011